Théâtre et dialogue interculturel pour les étudiants internationaux et français de l’UGA

18 étudiant.e.s de toutes les composantes de l’UGA, ont développé leurs compétences interculturelles à travers l’art du spectacle.
Favoriser les échanges interculturels, apporter un savoir culturel sur la France, voilà à quoi ont été invités les étudiants français et internationaux en rejoignant le groupe « Bouillon de cultures » de février à mai 2017.

De quoi s’agit-il ?

En 9 séances de travail, 3 pièces de théâtre à la MC2 et 1 soirée pour la présentation des projets, deux professeurs du CUEF de l’UGA ont fait travailler les étudiants en s’appuyant sur le théâtre pour développer leurs compétences interculturelles, discuter des représentations culturelles qu’elles mettent en jeu et en scène.

Cette année, 18 étudiants chinois, iranien, russe, hongrois, français, canadien, coréen, allemand ont répondu présents. Certains sont en France depuis plus d’un an, d’autres depuis seulement 4 mois… Les cultures, les envies, les niveaux de langues se mélangent pour créer un véritable « bouillon de cultures ».
« Maintenant je parle beaucoup mieux le français et sait comment fonctionne le théâtre en France raconte Léonie, étudiante allemande en Erasmus Sciences de l’Environnement. Ce mélange de cultures nous a enrichis et permis d’être créatifs. »
Croiser les regards avec bienveillance

Cette année, ils ont découvert trois pièces complémentaires : une pièce dite classique, une création et une réécriture scénique d’un mythe*. Ces pièces les ont amenés à réfléchir, entre autre, sur les représentations de la vieillesse, de la politique, de la tristesse, de la mort et du diable.

« Il est intéressant de voir comment le théâtre peut aider à créer du lien entre les étudiants étrangers et français. Il permet de parler d’un sujet en croisant les regards avec une grande bienveillance, nous déchiffrent Aliette Lauginie et Gaëlle Karcher, professeurs de français Langue étrangère au CUEF, pilotes du dispositif. »

Sortir d’un formatage culturel
Durant la dernière séance, ces étudiants de tous les continents nous ont fait partager, à travers 4 courtes créations originales, ce qu'ils ont vu, ce qu'ils ont découvert, ce qu'ils ont mis en question, grâce aux spectacles qu’ils sont allés voir ensemble au fil de ce semestre.
Les « Bouillons » étaient, à chaque fois, remplis de créativité, d'ouverture et de curiosité.
« Cette expérience m’a libéré de ce que je croyais savoir nous explique Jaouad, étudiant français en reprise d’étude (DAEU). Nous sommes trop formatés ! Ce qui m’a le plus surpris c’est la représentation de la mort en orient qui est très optimiste contrairement à chez nous ».
« Pour Yunxiang, étudiant chinois au CUEF, c’est la vision russe qu’il retiendra : l’enfer c’est maintenant ! C’est un point de vue qui pousse à réfléchir. A l’heure actuelle, prendre le temps de se questionner est devenu rare. C’est une richesse. »

Un financement Promising
Ce dispositif bénéficie du soutien financier et logistique de Promising, programme IDEFI « Initiatives d’Excellence en Formations Innovantes » de l’UGA.
www.promising.fr

Les 3 pièces explorées à la MC2 :
• Les Chaises de Ionesco mise en scène de Bernard Levy
• Tristesses écrit et mis en scène par Anne-Cécile Vandalem
• Angelus Novus Anti-Faust écrit et mis en scène par Sylvain Creuzevault